LE FEU AUX POUDRES

Journée de lancement de La Poudrière, Association Queer / LGBTI au Havre.

Parallèlement aux concerts et DJs qui se produiront à Piednu, Le Dôme-Haçienda ouvre un espace safe de chill-out et de documentation propice aux échanges, à la réflexion, à la rencontre avec les militant-e-s des associations La Poudrière et AIDS du Havre et Charbon-paillettes de Saint-Etienne, et à la consultation de vidéos et de brochures militantes.

https://www.facebook.com/events/327793741061462/

CIRCUIT – dreamteam !

Théophile Durand, Emmanuel Lalande, Victor Baudin, Agathe Avril, Aline Choblet, Hélène Dony, Olivier Lamailière, Fred Panier, Alexis Picart, Simon Leroux, Alexandre Schmidt, Arnaud Jammet.

+ Les formations, projets et artistes de cette 12e nuit intermédia :

Magali Sanheira, Gaël Angelis, Carbon Sink, Zuzana Kleinerová, Rémy Carré, Armand Carré, Mika, Sidonie Deschamps, Lèche-Moi, Tiny Tramp, Dj Sabotage, Dj IKB, Dj LS(Q)D, Dj Imp.

Images des sets live dans l’article suivant

CIRCUIT

Flyer CIRCUIT, Soirée intermedia : Installations électro-acoustiques, Musique concrète, Rock Electro, E.B.M., Techno, Post-Rock, Projections, Environnement Lumière, Vidéo, Actions, Concerts, DJsets. Alvéole zéro 2018.Soirée intermedia : Installations électro-acoustiques, Musique concrète, Rock Electro, E.B.M., Techno, Post-Rock, Projections, Environnement Lumière, Vidéo, Actions, Concerts, DJsets.

Cette soirée vient clore en beauté et en énergie quelques jours de production au Havre de Magali Sanheira et Carbon Sink qui présenteront dans la Halle du fort de Tourneville leur projet environnemental et concert électro-acoustiques : «L’Outre-temps». 

Zuzana Kleinerová performera «Chaleur». 

Cette entrée dans l’Outre-temps se prolongera sous la voûte de l’auditorium piednu pour une projection de making-circle #7, une performance filmée de Magali Sanheira réalisée cette année avec le concours de Bandit-mages. 

Le tracé sonore de ce 7e cercle sera notre vortex, un passage vers l’ "Art des sons fixés" (musique concrète) du concert Acousmatique de Rémy Carré. Aux perspectives changeantes des sons fixés s’alliera la voix en direct de Jan Darque. 

D'une moiteur de bayou s’élèvera alors la complainte désirante electro-rock-post-punk de lèche-moi. 

De là nous nous frayerons un chemin comme nous le pourrons au cœur de la zone. Nous passerons plusieurs portes pourries de rouille en évitant d’entendre les voix d’enfants de Tiny Tramp. Il fera très noir, très très noir. Nous allumerons nos sourires mauvais et nos tatouages phosphorescents. 

Dans la nuit industrielle nous entendrons la rumeur de Végas. Les poubelles du spectacle à peine enjambées, et laissant derrière nous le cadavre de Marcel Duchampnous bifurquerons dans une contre-allée soudainement illuminée. 

Le Dôme-Haçienda nous aura fait signe, faisant rebondir à l'intérieur de son ventre grotesque nos désirs et nos peurs illusoires. Sabotage... IKB... Imp.. LS(Q)D... le reste n'est pas bien clair mais il semble bien que nous nous laisserons glisser, ingurgiter et régurgiter sans fin dans un electronic freak-out aux circonvolutions contradictoires. 

A la fin du courroux, à l’extinction des idoles, notre souffle mouillera l’aube grise.

_________________________

Carbon Sink, (Paris)

Carbon Sink est un projet électro-acoustique formé de Gaël Angelis et Magali Sanheira, qui marque leur intérêt commun pour des systèmes d’ amplification et des systèmes électromécaniques “auto-génératifs“, permettant d’activer des objets et matériaux par frottements, percussions ou vibrations. 

L’Instrumentation est protéiforme. Chaque dispositif combine divers objets : poutre IPN, percussions et systèmes de feedback, scanner, charbon et field recordings, ou encore synthétiseur et divers petits moteurs et objets, etc… 

Ces associations de formes et d’objets permettent d’improviser autour d’une idée, d’une histoire. 

Carbon Sink construit ainsi un environnement musical immersif et organique, aux couleurs concrètes et industrielles, récit imaginaire sur une nature en péril. 

https://entrefer.bandcamp.com/

http://magalisanheira.org/musique

https://soundcloud.com/g-angelis

« Outre-temps »

Différents dispositifs électro-acoustiques co-éxistent dans un même lieu.

Ainsi, par notre déplacement se succèdent, se mélangent, s’entrecroisent, se juxtaposent différents tempos ….. 

Nous passons d’un temps à l’autre à travers des couloirs d’ondes sonores. 

L ‘ « Outre-temps » nous invite à tendre l’oreille vers un ailleurs…..

________________________

Zuzana Kleinerová, (LeHavre – Sokolov)

« Zuzana Kleinerová atteint pour moi le dernier niveau actuel de ce que le croisement du land art et du body art pourrait produire : comme une fusion, un bodyland, possiblement du bodyscape. (…) Rôle sans action ou action sans actrice, Zuzana Kleinerová parcours le monde comme une succession de missions. » (Sébastien Montéro)

http://www.bordelcorporel.cz/

« Chaleur »

___________________________

CARRE R Jan Darque, (Orléans)

artiste sonore, auteur compositeur de musique concrète. 


Après un ensemble d’expériences sonores et musicales au cours des années 80, il développe sa pratique de la manipulation sonore sur magnétophone. Il suit les cours du GMEB – Groupe de Musiques Expérimentales de Bourges – et plusieurs sessions de formation en Musique Electroacoustique, il s’engage alors dans la création de musiques expérimentales et concrètes en studio. 
Ses compositions pour le concert acousmatique font alors l’objet de commandes par les centres de recherche et de création dont le G.M.E.B., le GES, le GMVL, L’INA-GRM et la Muse en Circuit. 


Marqué dès le début de ses créations par les textes de W.S. Burroughs (La révolution électronique), les techniques du « cut up » et le T.O.M. de Pierre Schaeffer, il aborde le son comme vecteur de sens , conférant ainsi aux pièces un caractère d’écriture par collage/mixage. Il développe dans ses compositions une palette sonore empreinte de rugosité proche des bruits blancs. Par une démarche concrète, il utilise tous types de matériaux, de sources sonores diverses, d’archives sonores et de bribes de voix.

Des sons leitmotivs et emblématiques se retrouvent dans plusieurs pièces instaurant le lien tout au long de ses compositions créant un univers personnel expressif.

Pour Piednu :

Création d’une pièce mêlant les trains, les animaux et les cris du passé-présent. Ici, Les incrustations de mots, les surgissements de ponctuations, les lignes et les trames sont portés par le FLUX. Tout est inscrit dans nos têtes, chacun écrit son film.

Au-delà du concert sur ensemble de  haut-parleurs  la sensualité de la voix de Jan Darque (du groupe Gargäntua) nous raccroche au réel.

https://soundcloud.com/remy-carre

https://carre-r.bandcamp.com/

___________________________

Lèche moi, (Paris)

Paire de langues aux tendances rock électro post-punk. Boite à rythmes et banjo, grande blonde à la voix veloutée et puissante, dégarni à la voix grave. Romantisme, rage et spleen. Lumière tout au bout du tunnel. Le ciel est lourd mais le sexe joyeux. Musique fiévreuse, lick me, kiss me black. Et pour les dimanches un joli couteau caché dans la manche.

http://www.lechemoi.fr/Leche_Moi.html

https://leche-moi.bandcamp.com/releases

https://m.youtube.com/watch?v=ZUyEzSvIcYw

https://m.youtube.com/watch?v=rF7dPWfB6tI

https://m.facebook.com/lechemoii/?locale2=fr_FR

_________________________

Tiny Tramp, (Paris-Jerusalem)

Musique concrète noîse pour univers primitif industriel. Tiny Tramp impose des explorations sonores cathartiques : Rythmes répétitifs, pièces métalliques, lecteurs de cassettes, les rituels de Tiny Tramp délivrent une expérience d’état transitoire et ouvrent à un monde d’obscénité et de jouissance. Tiny Tramp construit ses compositions sonores lors de performances scéniques à la physicalité engagée.

https://damkar.bandcamp.com/album/rejoice

https://www.youtube.com/watch?v=sJwr4PQ6mnA

__________________________

DJ IKB, (Fécamps)

EBM, Synth-Punk

_________________________

DJ Sabotage, (LeHavre)

Weird-punk/porno-disco

__________________________

DJ collectif LS(Q)D, (LeHavre)

post-rock/dark wave

___________________________

DJ Imp, (LeHavre)

Techno viscérale, un refus de la mélodie, qui nous plonge dans une noirceur confortable et un groove implacable.

https://www.facebook.com/events/190708464843713/

███████████████ (soirée intermédia du 15 juillet)

11e soirée intermédia Dôme Haçienda

Expérimentations ambiant / concrète de WICHEIMPBLVCK SAND, live de YouKnowGhost, court métrage de Geoffroy Christ Dedenis, et les sets de D.J Sabotage, D.J Rapport 1984, D.J LS(Q)D, et Les Chiens Wouaff.

███████████████

soirée intermédia, à partir de 20h

(PRINT : Samuel Antonin)


écoute spacialisée :
WICHE (musique concrète)
IMP (set ambiant)
BLVCK SAND (modulaire)

projection court métrage
Geoffroy Christ Dedenis :
« Why I Want to Fuck Djokhar Tsarnaev », 2017, 16 minutes
Une description du paysage médiatique et culturel qui envahit l’esprit de l’individu. Une étude sur la violence où le protagoniste contemple l’univers paranoïaque qui l’entoure et y trouve une résolution à travers sa catastrophe mentale. Le terrorisme est toujours celui du réel.

live :
YouKnowGhost (porno-disco)

D.J Sabotage (death-rock/sainte-wave/experimental tek noise)
D.J Rapport 1984 (weird dance)
D.J LS(Q)D (now-wave/experimental pop/néo-psyché)

Alvéole zéro (Light & space)
+ guests surprises


https://www.facebook.com/events/437531046612730/?acontext=%7B%22ref%22%3A%2222%22%2C%22feed_story_type%22%3A%2222%22%2C%22action_history%22%3A%22null%22%7D&pnref=story

ƎǝяᆿFrEE

Vendredi 3 mars 2017 à partir de 20h.

Soirée intermedia : Projection de Ciné-doc, Environnement Lumière et Vidéo, Concert Psych-rock, Lecture de Poésie, Techno Ambiant, Mixes.

Démarrage à 20h – Prix Libre
________________

Ciné-Doc :
Ex-TAZ Citizen Ca$h,
Xanaé Bove, 2015, 1h 37min
« Paris, début 90, espace des possibles. Les galaxies underground découvrent un nouveau son, créent un nouvel espace de liberté éphémère (des TAZ **) lors des premières raves. »
(Documentaire. L’émergence des raves à Paris vue de l’intérieur par ses acteurs et activistes et portrait in absentia de Pat Ca$h, figure mythique de ce mouvement au début des 90’s.)

– Cadences,
Alexandra Tilman, 2014, 38 min
« Aux confins du travail industriel, les free parties. Réflexion socio-filmique sur une déviance temporaire. »
(Documentaire. Portrait d’un acteur du mouvement festif clandestin appelé « free party » et déclin du travail industriel dans la ville du Havre. Travail de terrain ethnographique immersif effectué entre 2002 et 2012.)
_________________

Lumière/Vidéo/Environnement :
Ve Olax, Olive, Arnaud Jammet, Simon Leroux, Benjamin Laville, Delphine Thibon, Atelier Lumière Interaction Machine
_________________

Concert/Live/Perf :
– YOU SAID STRANGE : Psych-rock Shoegaze

– IMP + BLCK:SWN : Noise Ambiant

– Les Chiens Wouaff + Host/guest

– 50Hz Modulation : Sainte wave

– Annabelle Verhaeghe : Lecture/performance, Poésie

– Various : dJing non puriste

+/- …

FB

https://www.facebook.com/events/772907149530753

You Know Ghost

You Know Ghost @ Alvéole zéro, octobre 2015

Soirée du 29 octobre venue clôturer quatre jours de résidence de YouKnowGhost à l’Alvéole Zéro. Avec Rvines, Valeskja Valcav et les DJs Sabotage Radia Gogo et Psycho Candi. AJ et Jill aux vidéos et Helène Dony à la lumière.

http://www.alveolezero.eu/?p=2122

https://youknowghost.bandcamp.com/

YKG… (Concerts ° Environnement inter-medias)

AFFICHE_RVINES_VALESKJA_VALCAV_YkG

AZ-2015-10_29007dAZ-2015-10_29007b+AZ-2015-10_29002d+AZ-2015-10_29003hAZ-2015-10_29003zza+AZ-2015-10_29003pAZ-2015-10_29003v AZ-2015-10_29009e AZ-2015-10_29003zfAZ-2015-10_29011o AZ-2015-10_29003zt AZ-2015-10_29007a+

Soirée du 29 octobre venue clôturer quatre jours de résidence de YouKnowGhost à l’Alvéole Zéro. Avec Rvines, Valeskja Valcav et les DJs Sabotage Radia Gogo et Psycho Candi. AJ et Jill aux vidéos et Helène Dony à la lumière.

( -> Soit une suite des nuits Queer et du Dôme Haçienda !)

A.L.I.M. n°21 + Résidence YKG+

ATELIER : du 26 au 29 octobre 2015 @ alvéole zéro.

Un atelier informel de partage de connaissances et de bidouillages

Du 26 au 29 octobre 2015, l’alvéole zéro accueille une nébuleuse de musiciens et de formations de Rouen, pour une session d’expérimentations qui se clôturera par une soirée de concerts et DJ-sets le jeudi 29 à partir de 20h.

Expériences de synchro et de synesthésies variées entre lumière, son, vidéo et des bidouilles de machinerie pour la captation vidéo.

AZ-2015-10_YKG041bAZ-2015_29oct_011#AZ-2015-10_YKG034AZ-2015-10_YKG005+

You Know Ghost à l’atelier lumière interaction machine N°21.

SOLARIS

Film d’Andreï Tarkovsky, 1972, d’après le roman éponyme de Stanislas Lem.

Projection lundi 2 février 2015 dans le Dôme Haçienda, à partir de 20h00.

SOLARIS-DHALIM-08b

A.L.I.M. / Trajectoires / Approches culturelles et critiques de l’innovation

Programmation thématique sur l’histoire visuelle et critique de nos relations à la technologie. Présentations publiques de recherches, conférences, projections de films.

En parallèle aux ateliers pratiques, ces sessions proposent d’aborder le rapport à la technologie sous ses dimensions culturelles, économiques et politiques.

Nous sommes environnés de dispositifs techniques dont l’usage nous séduit et nous facilite la vie quotidienne.  A toutes les échelles, de l’ « individu connecté »  aux « villes intelligentes », la relation à la technologie devient de plus en plus généralisée et intime. Une fois adoptée, une technologie peut vite devenir indispensable et nous enchaîne à en suivre les développements.

Nous passons beaucoup de temps avec ces dispositifs machiniques que nous apprenons à comprendre, à tel point que parfois ils semblent être devenus nos principaux interlocuteurs. Il est aussi possible de considérer que les médiations des dispositifs culturels et techniques, l’immersion dans les médias, soient inhérentes à l’interaction de l’animal humain avec son environnement. Les cultures produisent ces médiations sous de multiples formes, entre autres artistiques, et ce sont justement les formes artistiques qui parfois nous « montrent » ces médiations et abordent les croyances qui leurs sont liées.

 

 

Acid Queer

Nuit Queer du 27 Septembre 2014.

Projection du documentaire de Alessandro Avellis et Gabriele Ferluga  : La révolution du désir : 1970, la libération homosexuelle (2007).

Projection en avant première du court métrage de Alexis Langlois :        Je vous présente tous mes baisers (2014).

Sets de DJ Mozar Fucker, DJ Agent Orange, DJ MOI89.

Performance livecode vidéo de emoc.

Light-show et projections environnementales de vidéo-clips récents et du classique underground Pink Narcissus de James Bidgood (1971).

AZ270914-acid-queer016mov-bAZ270914-acid-queer011   AZ270914-acid-queer089AZ270914-acid-queer037 AZ270914-acid-queer102mov-bAZ270914-acid-queer084

E.B.M., escape in the culture industry

E.B.M. (Electronic Body Music), escape in the culture industry,

Soirée Dôme Haçienda

26 septembre 2013

electronic body music
La bonne vieille auberge : Dôme Haçienda. Nuit intermedia, alvéole zéro, 2013.
Escape in the culture industry
Escape in the culture industry (Sécession-Stimulation). Flyer Dôme Haçienda, alvéole zéro, 2013.
Escape in the culture industry (Sécession-Stimulation). Fort de Tourneville, Administration de l’ennui, Dôme Hacienda, Alvéole zéro 2013.
Escape in the culture industry (Sécession-Stimulation), personnality-crisis, flyer Dôme Hacienda, Alvéole zéro 2013.

La voix de son maître

21 septembre 2013

Expérience de diffusion d’une conférence radiophonique de Theodor W. Adorno, L’industrie culturelle (1963), à l’intérieur du Dôme Haçienda, en off d’une fête de quartier co-organisée au Fort de Tourneville, par plusieurs organisations d’acteurs culturels Havrais.

« Il semble bien que le terme d' »industrie culturelle » ait été employé pour la première fois dans le livre Dialektik der Aufklärung que Horkheimer et moi avons publié en 1947 à Amsterdam. Dans nos ébauches, il était question de « culture de masse ». Nous avons abandonné cette dernière expression pour la remplacer par « industrie culturelle », afin d’exclure de prime abord l’interprétation qui plaît aux avocats de la chose ; ceux-ci prétendent en effet qu’il s’agit de quelque chose comme une culture jaillissant spontanément des masses mêmes, en somme de la forme actuelle de l’art populaire. (…) « 

Transcription complète : Theodor W. Adorno, 1963-1964 L’industrie culturelle, in Communications, 3, 1964. pp. 12-18

Voir aussi : The Culture Industry as Mass Deception (in Dialectik der Aufklarung, 1944)

Et ici une analyse de 2007 de Gerald Raunig sur les différences de forme et de fonction entre ce qui se nomme aujourd’hui les industries créatives et l’ industrie culturelle old-school. (How could it happen that this small shift from culture industry to creative and cultural industries became a brand of universal salvation not only for politicians, but also for many actors in the field?)

Dôme géodésique Fuller
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique à l'Alvéole zéro
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique Fuller
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique à l'Alvéole zéro
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Boitier médiateur
Boitier médiateur, Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Acte public, La voix de son maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique Fuller
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Boitier médiateur
Boitier médiateur, Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Olivier Mosset
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013.
Malévitch : Do androids dream of electric sheep?
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural – Do Androids Dream of Electric Sheep?
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural : Idéologie.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural : Malévitch-Freud.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural : « Les lambeaux d’une phrase absurde »
a rose is a rose is a rose is a rose
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural.