A.L.I.M.

Ateliers Lumières Interactions Machines

Mercredi 8 oct 2014 14h-18h et jeudi 9 oct 2014 9h-12h

Un atelier informel de partage de connaissances et de bidouillages technologiques.

La base de cet atelier émerge d’un groupe d’éclairagistes et de personnalités spécialisées dans la scénographie, mais l’idée est d’élargir cette plateforme à toute personne motivée par les problématiques de l’électronique, du code et de la technologie en général.
Quelques mots clés
– Hardware : USB, DMX, surface de contrôle Midi, LED, Motorisation, interface E/S, module Arduino ou Raspberry Pi, etc
– Software : White Cat, D-light, GrandMa, Max, Isadora, logiciel de mapping, réseaux Ethernet, etc

 

alvéole-zéro,-works-acid-queer026#A0-ALIM-002A0-ALIM-instal007+

Acid Queer

Nuit Queer du 27 Septembre 2014.

Projection du documentaire de Alessandro Avellis et Gabriele Ferluga  : La révolution du désir : 1970, la libération homosexuelle (2007).

Projection en avant première du court métrage de Alexis Langlois :        Je vous présente tous mes baisers (2014).

Sets de DJ Mozar Fucker, DJ Agent Orange, DJ MOI89.

Performance livecode vidéo de emoc.

Light-show et projections environnementales de vidéo-clips récents et du classique underground Pink Narcissus de James Bidgood (1971).

AZ270914-acid-queer016mov-bAZ270914-acid-queer011   AZ270914-acid-queer089AZ270914-acid-queer037 AZ270914-acid-queer102mov-bAZ270914-acid-queer084

Trajectoires – « VIVANT » et « Borom Sarret »

28 mai 2014

AZ-28mai020

Projection de deux ensembles vidéo double-écrans sur le passage d’un champ spécialisé à un autre, d’une culture à une autre, d’une époque à une autre.

AZ-28mai066AZ-28mai043

« VIVANT » (New-York, Arnaud Jammet 2013) – poème visuel sur les images et un savoir scientifique : montage mêlant des entretiens menés avec une chercheuse en biochimie, des expérimentations vidéo et une dérive urbaine dans New-York (post-production de la résidence « Regards Croisés » 2013, Triangle Art Association-Institut Français-Ville du Havre).

AZ-28mai032

« Borom Sarret » (Delphine Thibon, Dakar, 2013) – projection simultanée de « Borom Sarret », fiction réalisée en 1963 par le cinéaste Ousmane Sembène qui met en scène la journée d’un charretier à Dakar, et d’une reconstitution documentaire du film tournée en 2013, montrant 50 ans plus tard les paysages traversés par le charretier dans la capitale sénégalaise.

Alvéole-zéro,-ENTRETIENS-2

E.B.M., escape in the culture industry

E.B.M. (Electronic Body Music), escape in the culture industry,

Soirée Dôme Haçienda

26 septembre 2013

electronic body music
La bonne vieille auberge : Dôme Haçienda. Nuit intermedia, alvéole zéro, 2013.
Escape in the culture industry
Escape in the culture industry (Sécession-Stimulation). Flyer Dôme Haçienda, alvéole zéro, 2013.
Escape in the culture industry (Sécession-Stimulation). Fort de Tourneville, Administration de l’ennui, Dôme Hacienda, Alvéole zéro 2013.
Escape in the culture industry (Sécession-Stimulation), personnality-crisis, flyer Dôme Hacienda, Alvéole zéro 2013.

La voix de son maître

21 septembre 2013

Expérience de diffusion d’une conférence radiophonique de Theodor W. Adorno, L’industrie culturelle (1963), à l’intérieur du Dôme Haçienda, en off d’une fête de quartier co-organisée au Fort de Tourneville, par plusieurs organisations d’acteurs culturels Havrais.

« Il semble bien que le terme d' »industrie culturelle » ait été employé pour la première fois dans le livre Dialektik der Aufklärung que Horkheimer et moi avons publié en 1947 à Amsterdam. Dans nos ébauches, il était question de « culture de masse ». Nous avons abandonné cette dernière expression pour la remplacer par « industrie culturelle », afin d’exclure de prime abord l’interprétation qui plaît aux avocats de la chose ; ceux-ci prétendent en effet qu’il s’agit de quelque chose comme une culture jaillissant spontanément des masses mêmes, en somme de la forme actuelle de l’art populaire. (…) « 

Transcription complète : Theodor W. Adorno, 1963-1964 L’industrie culturelle, in Communications, 3, 1964. pp. 12-18

Voir aussi : The Culture Industry as Mass Deception (in Dialectik der Aufklarung, 1944)

Et ici une analyse de 2007 de Gerald Raunig sur les différences de forme et de fonction entre ce qui se nomme aujourd’hui les industries créatives et l’ industrie culturelle old-school. (How could it happen that this small shift from culture industry to creative and cultural industries became a brand of universal salvation not only for politicians, but also for many actors in the field?)

Dôme géodésique Fuller
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique à l'Alvéole zéro
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique Fuller
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique à l'Alvéole zéro
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Boitier médiateur
Boitier médiateur, Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Acte public, La voix de son maître, Alvéole zéro, 2013.
Dôme géodésique Fuller
Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Boitier médiateur
Boitier médiateur, Acte public, La voix de son Maître, Alvéole zéro, 2013.
Olivier Mosset
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013.
Malévitch : Do androids dream of electric sheep?
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural – Do Androids Dream of Electric Sheep?
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural : Idéologie.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural : Malévitch-Freud.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural : « Les lambeaux d’une phrase absurde »
a rose is a rose is a rose is a rose
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural.
Environnement – installation et projections, alvéole zéro 2013. Écran structural.

Modélisation alvéole zéro

Étude Structurelle et acte public, 2011-2012

L’«alvéole zero» est l’étude d’une structure et fut au départ pensé comme un geste susceptible d’aider à définir un contenu annexe ou futur au fort de Tourneville. Il s’agissait de parler de l’économie des contenus qui seraient susceptibles d’être produits ou présentés sur ce site, parallèlement aux programmes déjà existants liés à la musique. La notion de structure se réfère alors aux mode d’organisation d’une société ou d’une production.

L’«alvéole zero» tient son nom de l’appellation commune donnée aux salles voutées qui ceinturent la cour intérieure du fort de Tourneville. L’idée de départ a consisté à « sortir » l’un de ces « alvéoles » du bâti de briques du fort et à chercher une solution constructive modulaire qui puisse se tenir au centre de la cour.